Accéder au contenu principal

Pharmachien de métier


Elle m'a envoyé ce message Caroline la pharmacienne d'hôpital. Elle avait lu Sirop d'Afssaps.
Pharmacien désabusé, elle m'a dit....
Et un témoignage de plus que les soins ça part en capilotade en France, un !
Les meilleurs se trissent c'est bien connu...
Bah !... Tant que le marché progresse lui... J.B.
_____________


Le système, la gabegie, le manque de moyens, le manque d'implication, la réglementation qui nous submerge, les patients exigeants, pseudotélévisuellement informés, qui se croient plus à l'hôtel qu'à l'hosto.
"Moi madame, je n'accepte pas ce générique, qui, c'est bien connu, est dangereux...
- Oui monsieur, mais c'est aussi un générique que vous prenez chez votre pharmacien...et puis la pharmacie n'est pas extensible à l'infini, ni son budget, et si je commande juste pour vous, je l'aurai dans 3 jours et vous serez sorti !

Les chirurgiens surbookés...
"Et pourquoi et pourquoi vous ne m'avez pas commandé mon matériel" dit chacun, ne prenant pas le temps de s'accorder avec son confrère...
- Ben parce que, la pharmacie n'est pas extensible à l'infini, ni son budget, les fournisseurs ne nous livrent pas un article de chaque sorte, non, on n'est pas au marché du coin, on a fait des essais ensemble, vous étiez d'accord...

Les soignants excédés...
"Elle nous fait ch...la pharmacienne, toujours à contrôler ce qu'elle nous donne.
- Excusez moi, vous avez une prescription de Lévothyrox pour monsieur Duchmol qui est hyperthyroidien... Vous pouvez voir avec son médecin ? Et puis madame Gamberge, c'est normal que vous lui donniez Innohep et Lovenox en même temps ???
- On n'a pas le temps, le médecin est injoignable, si il a prescrit c'est que c'est comme ça...
- Bon, ben excusez moi de vous avoir dérangé pour presque rien...

Et elle s'en va bouder dans son coin la pharmacienne, parce qu'elle en a marre de revenir un samedi matin, pour sa pomme, parce que l'infirmière qui a rangé la commande le vendredi et qu'avait autre chose à faire sans doute, a mis la sandostatine au dessus de l'armoire à pharmacie, en plein soleil, elle savait pas que ça allait au frigo, ou qu'on avait oublié de commander le Duphalac de monsieur Trouduc, et que c'est trop dur d'aller voir dans l'armoire à pharmacie du service à coté...

Elle en a marre de se faire crier de dessus ( DE dessus !
parce que nous les pharmaciens de cliniques ou d'hôpitaux, nous sommes souvent relégués dans les sous sols, entre la morgue et les cuisines) parce les transporteurs ne livrent pas au bon endroit ou les fournisseurs sont en rupture, que le Dr Tartenpion a choisi un appareil d'une certaine marque et qu'on ne peut pas remplacer les consommables par une autre marque. Et voila notre volcan islandais qui refait des siennes, pas de livraison...pas d'intervention...

Chacun est à bout de souffle et essaie tant bien que mal de s'acquitter de ses tâches , primum non nocere .. prend là tout son sens !

Et ben moi... je me casse, je remballe... Je suis usée, je vais aller faire du conseil tiens!

Signé : Caroline employée rebelle et démissionnaire

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bon de transport

"Œuvre de l'esprit" De scrupuleux brimborions de morale dont au sujet desquels je travaille puissamment à m'extraire, m'ont fait hésiter, reculer à publier ce texte, craignant que des personnes de compréhension différentes et néanmoins internetisées (ce qui est loin d'être antinomique convenons en), d'ailleurs sous-citées dans le présent document et plus connues sous le vocable de cons, s'offusquent de la crudiviolence de certains propos. A leur intention et à celles de certains autres qui, à la lecture de ce texte, se découvriraient avec une stupeur néanmoins teintée de satisfaction (car il est toujours rassurant de se sentir de la meute) appartenir à cette vaste et très dominante population, tel l'univers toujours en expansion, celle des patentés abrutis, érodés du bulbe, fieffés imbéciles, anéantis neuronaux, bref ceux à l'entendement altéré, je tiens à préciser qu'il s'agit ici comme dans le reste de ce blo

CORONAVIRUS : LE DECRET QUI N'AURA PAS LIEU... MAIS QUI AURAIT TOUT CHANGÉ ?

Cet article ne sera sans doute presque pas lu. Il a surtout pour objectif de prendre date. Je prends le risque d'avoir tout faux. Ou tout bon. UN PROJET DE DECRET QUI N’AURA JAMAIS LIEU Décret du 20 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 Mise à disposition urgente d’hydrochloroquine et d’azithromycine pour soigner les personnes malades du coronavirus. Réquisition des chaînes de fabrication des firmes concernées. Autorisation immédiate de prescription et dispensation gratuite. Considérant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré, le 30 janvier 2020, que l'émergence d'un nouveau coronavirus (covid-19) constitue une urgence de santé publique de portée internationale ; Considérant le caractère pathogène et contagieux du virus covid-19; Considérant que de plus en plus de données scientifiques dans le monde sont concordantes concernant

Arrêts de travail et Novlangue de la Sécu - La honte !

Je vous l'avais bien dit que l'expérience que je vous racontais sur l'avis de travail défavorable du médecin conseil alors qu'il était d'accord, cachait une opération de communication et de propagande et de culpabilisation des assurés et des professionnels. Aujourd'hui, le journal "La Tribune" est trop content de faire ses choux gras sur les soi-disant arrêts de travail de courte durée injustifiés révélés par une enquête de la sécu . Le témoignage que j'ai rapporté sur ce patient victime de cette politique sociale sécuritaire montre à quel point les médecins conseil ont reçu ordre, avec des lettres type qu'ils ne pouvaient quasiment pas modifier, de fournir des données bidonnées pour que les responsables de sécu continuent à culpabiliser et à désinformer. Ceux qui visionneront ce mardi 9 juin 2009 les Médicamenteurs sur France 5 à 20 h 35 ou sa rediffusion dimanche 21 juin à 21 h 30 sur la même chaîne comprendront où se trouve le vraie