Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2008

"J'ai trouvé ça plus éthique"

Soirée-labo éthique Ce post issu du blog " les états d'âme du docteur Vincent " rapporte un article du professeur Robert Molimard , paru dans la rubrique " alter-tabacologie " du site du Formindep . Une occasion de parler de l'influence de l'industrie pharmaceutique sur l'information et la formation médicales. Mais c'est le dernier paragraphe qui est incroyable : "Au fait hier je suis allé à une réunion de labo: discours de 90 minutes, on nous avait demandé de rendre les stylos prêtés à l'arrivée (plus de cadeaux!) et nous avons eu droit à un buffet froid ensuite. J'ai trouvé ça plus éthique." Le bon docteur Vincent est allé à une soirée labo, donc pour apprendre rien et se faire manipuler, et il se réjouit de n'y avoir reçu aucun cadeau. Ils ont même ramassé les stylos à la fin, qu'il explique ! Les participants n'auront donc utilisé ces stylos que le temps d'y lire le logo du médicament dessus. Et la bou

Heureusement les achats ont pu continuer

Un léger effet collatéral de la société de consommation. Un employé de la chaîne de grandes surfaces Wal-Mart a été piétiné à mort par la foule des acheteurs à l'ouverture du magasin. Ca s'est passé à New-York vendredi 28 novembre 2008 à 5 heures du matin, pour les soldes. Le société Wal-Mart a exprimé ses regrets à la famille. Heureusement ce n'était qu'un intérimaire et cela n'a pas interrompu les achats. Noël est en effet une fête si importante, et la crise si difficile. Malgré le drame qui nous étreint, les soldes doivent se poursuivre.

C'est du Propre !...

Publicités vues hier dans un grand quotidien national qui sort l'après-midi... Chacun à sa place dans une société plus propre : - l'immigré africain tient le balai, - l'immigré européen mais quand même un peu au sud distribue les balais, - et le français BBR (une femme quand même, faut vivre avec son temps) dirige. Et au dessus de tout ça les Patrons de la Propreté (avec un P majuscule, s'il vous plaît) qui font leur com pour nous faire croire comment ils luttent contre l'exclusion. Si ça se trouve, ils ont carrément des particules eux, style : Jean-Aymard d'Etre de Corvée de Chiottes de Mainmatin de Bonneheure. La RSE ça s'appelle en langage marketing des firmes : Responsabilité Sociale de l'Entreprise. La Propreté : le sens des vrais valeurs et de la hiérarchie sociale. Pour mieux comprendre, lire : " La guerre des classes" de François RUFFIN , Editions Fayard - Paris 2008 : ISBN : 978-22136

Communiqué du Formindep - OUI à l’accès public aux conventions entre les médecins et l’industrie pharmaceutique !

Une occasion exceptionnelle lors de l’examen du PLFSS 2009 Le Formindep demande le maintien de l’amendement à la loi sur la transparence de l’information médicale voté par le sénat le 19 novembre lors de l’examen du PLFSS 2009, qui autorise les ordres professionnels à rendre publiques les conventions passées entre les médecins et l’industrie pharmaceutique. Communiqué Le 19 novembre dernier au Sénat, lors de la discussion du PLFSS 2009, les sénateurs ont adopté un amendement à la loi sur la transparence de l’information médicale (Article L4113-13 du code de la santé publique) qui prévoit que les conventions passées entre les médecins et l’industrie pharmaceutique soient rendues publiques par l’ordre des médecins. Cette possibilité accordée aux citoyens de prendre connaissance des liens d’intérêts des médecins avec l’industrie est une avancée considérable pour la transparence de l’information médicale, pour la qualité et le c

La xénophobie : réponse à la pénurie de généralistes dans les campagnes

- Ah, la crise de la démographie médicale !... - Ah, la pénurie de médecins généralistes dans nos campagnes !... - On ne peut plus se soigner, ma pauv'dame ! - Mais que font les élus, le gouvernement ? - Les médecins ne veulent plus travailler de nos jours ! Tous des fainéants ! - Maintenant je dois faire des kilomètres pour trouver un médecin. - Impossible de trouver quelqu'un la nuit ou le dimanche pour mon rhume, mon renouvellement de pilule, un certificat de pétanque, etc. J'ai dit dans un autre post ce que je pensais de la crise de la démographie médicale et comment les médecins et les zautorités avaient été amenés à créer le marché de la consommation médicale dans les années 70-80, et qu'ils se trouvaient maintenant pris au piège consumériste dans lequel ils avaient enfermé les patients (avec leur accord il faut bien le reconnaître) : c'est pratique SOS Pizza à domicile. Mardi 25 novembre à 20 h 35 sur France 5, la rediffusion du film de Gilles Cappelle t

Le juge était plongé dans ses dossiers

Dans Le Monde daté des 16 et 17 nov 2008 C'est tellement simple de ne rien voir, hein, Monsieur le Juge. Mais rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul à utiliser cette méthode qui a fait ses preuves dans l'Histoire. Lire le communiqué intégral sur le site de l'Observatoire International des prisons.

Pharmaguédon : la chimiothérapie tue plus d'un cancéreux sur quatre

"Chimiothérapie anticancéreuse : le meilleur ou le pire ? " Tel est le titre du rapport publié hier par un institut britannique d'enquête sanitaire sur l'utilisation de la chimiothérapie anticancéreuse en Grande-Bretagne. Le National Confidential Enquiry into Patient Outcome and Death (NCEPOD) a analysé les cas de plus de 600 patients cancéreux décédés dans les 30 jours après avoir reçu une chimiothérapie, soit en traitement curatif de leur cancer, soit comme traitement palliatif pour en alléger les symptômes. L'enquête du NCEPOD révèle que : 27 % des décès sont dus aux effets indésirables du traitement. Or 14 % des malades avaient reçu ce traitement pour être guéris de leur cancer. 19 % des malades décédés n'auraient pas dû recevoir le traitement qui leur a été administré. 50 % des malades auraient pu recevoir un meilleur traitement et, dans 8 % des cas, les traitements étaient même inappropriés. 43 % des patients ont subi un effet indésirable toxique

Blogueurs de tous les pays : Fermez vos gueules

A propos des blogs, deux informations intéressantes à mettre en parallèle lues récemment dans le Monde . Le texte intégral des deux articles est à la fin de ce message. A ma gauche, un article qui raconte comment un blogueur français arrive à vivre (petitement) de son blog, grâce sans doute à son talent, mais plus sûrement au fait qu'il surfe sur l'air du temps et qu'il s'est fait repérer par des entreprises qui utilisent sont blog pour faire de la publicité. Il est même embauché pour faire de la publicité rédactionnelle, aimablement appelée "billets sponsorisés" dans l'article, afin, comme dans les journaux médicaux, de blanchir la publicité en information. Blogueur-sandwich, voilà ce qu'il est devenu. Et il se sent libre... A ma droite, une dépêche de l'AFP qui raconte comment un blogueur birman vient d'être condamné dans son pays à 20 ans de prison pour avoir écrit sur son blog des poèmes à double sens, critiques du pouvoir en place.

PHARMAGUEDON

Le Pharmaguédon , la fin de la médecine, est pour bientôt ! Julianus Bezollus le Prophète vous aura prévenu. Le temps s'écoule inexorablement jusqu'au moment final où la médecine sera plus nuisible que bénéfique à la santé. Petit à petit les intérêts privés, commerciaux, financiers et industriels détruisent la médecine. Médecins : vous croyez rendre service alors que vous nuisez à vos patients. Patients : vous pensez être soignés par la médecine alors qu'elle vous rend malade. L'heure approche !! Convertissez-vous ! Il n'est pas trop tard...

A Gilbert Debruyne, artiste peintre

15ème exercice - Tableau de Gilbert Debruyne En le démontant pour le scanner, je redécouvre la dédicace : "A mon Docteur et ami que j'affectionne particuliereme" Deux novembre. Jour des morts. Il pleut. Fait froid. Le décor est planté. Tout y est. Une brève à la radio : des gens à Lille se sont réunis au "carré des indigents" du cimetière pour se souvenir de ceux dont personne n'a gardé souvenir. Morts deux fois : dans leur corps et dans la mémoire des autres humains. Qui a dit que tout le monde était égal devant la mort ? Alors je me suis rappelé Gilbert Debruyne. Mais il y avait aussi Noël Gambet, Jacques Aguerreber, Dominique Mangeterre, etc. Plus personne au monde ne pense à eux, ils n'ont jamais intéressé personne, même pas leur famille, même pas le jour de leur mort. Gilbert Debruyne est mort. Je n'ai même pas su où, dans quel hôpital on l'avait transféré. Gilbert Debruyne était fou, malade, diabétique, aveugle. Et un jour il est mort

Médecine et dépendances

Le pire c'est qu'il n'est pas pire que les autres. Il serait même dans la bonne moyenne des généralistes. Il tient un dossier médical informatisé, son cabinet médical est propre, en bon état et fonctionnel, il y a de l'eau dans sa salle d'examen pour se laver les mains, les WC fonctionnent, les tarifs sont affichés, il prend les patients à l'heure avec son sourire. Signe de son souci de qualité : il a même des brassards de taille différente pour son tensiomètre qui est à mercure. Il reçoit environ 30 personnes par jour, ne fait quasiment pas de visite à domicile. Tous les soirs il envoie par internet ses feuilles de soins électroniques à la sécu et les statistiques de son activité aux laboratoires pharmaceutiques (par l'intermédiaire d'IMS Health, activité pour laquelle il reçoit des bons d'achat). J'ai même eu la surprise de découvrir qu'il était abonné à Prescrire en voyant arriver le dernier numéro par la poste, entre des exemplaires de