Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2010

Je n'ai jamais prescrit de Médiator (benfluorex)...

... ni d'Avandia® ou d'Avandamet® (rosiglitazone associée ou non), ni de Vioxx® (rocécoxib). Je ne prescris plus de Di-Antalvic® (dextropropoxyphène associé) depuis au moins 10 ans. Je ne prescris plus de statines aux femmes qui ont du cholestérol mais qui n'ont jamais fait de problème cardiaque ou vasculaire. Je ne donne plus de sirop aux bébés depuis au moins 10 ans. Je ne propose pas le dosage du PSA chez les patients asymptomatiques sans antécédents familiaux de cancer de prostate (et encore !), je ne propose pas davantage la mammographie de dépistage chez les femmes sans antécédents familiaux de cancer du sein (et encore !). Je prescris de l'Esidrex® (hydrochlotothiazide) en première intention chaque fois que possible chez un patient hypertendu. Je ne prescris jamais de sartan en première ni en deuxième intention chez un hypertendu, pas en tout cas d'avoir essayé un IEC. Ma principale activité devant un nouveau patient consiste généralement à lui déprescrire

Les crachoirs de la république

Le président de la République vient de nommer quelques copains au Conseil Economique et Social (et Environnemental) pour services personnels rendus. Quelques medias s'en sont fait l'écho. Simple politique de reclassement des copinages dans une structure sans importance, mais qui garantirait 3000 euros par mois de jeton de présence. C'est l'air du temps... Air pestilentiel d'un temps putride. Dans le même esprit la nomination de l'ami de la Famille au Conseil d'Etat. Arno Klarsfeld, celui qui traverse le 12ème arrondissement en rollers. Rappelez-vous. Ou celle du Prince Jean à l'EPAD. Etc. Le Conseil Economique et Social (et Environnemental) passe encore, comme fourre-tout, poubelle, crachoir présidentiel, mais le Conseil d'Etat, faites excuse ma brave dame, mais là y aurait objection : les caves se rebiffent. Voir l'article dans Marianne . Le Conseil d'Etat c'est le reclassement l'Oréal, parce qu'on le vaut bien. Minimum d

Canard au Médiator

Cette semaine (du 20 octobre 2010) le Canard nous cause du Médiator. C'est son tour. Pour une fois l'est pas en avance sur les autres. le Figaro, le Monde, on y sait déjà tout sur le Médiator, ses morts, son Afssaps, son labo Servier,  Irène Frachon son bourreau, tout ça... Traine la patte... C'est Brigitte Rossigneux qui nous en cause du Médiator cette semaine dans le Canard Brigitte Rossigneux ?... Mais bien connue de nos services bien sûr !... Elle a réalisé l'ex x x cel l l ent film les Médicamenteurs... Celui où on découvre que les médecins, les autorités, tout ce petit milieu de la santé, font collabos labos. Où on apprend qu'un médecin quand ça cause médoc média, ça doit dire les labos qui l'inspirent. C'est la loi !... Hop !... Non mais !... Les Médicamenteurs !... Mâtin quel bonheur !... Mmmm !... Mais Brigitte Rossigneux, elle a dû l'oublier son film.... C'est comme ça les journalisses, d'un sujet l'autre, l'actualit

Circulaire... y a rien à voir

Les documents intégraux sont téléchargeables à cette page du Monde.fr http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2010/09/12/le-gouvernement-presse-les-prefets-de-cibler-prioritairement-les-roms_1410138_3224.html Quand ils ont expulsé les Roms, je n'ai rien dit, je ne suis pas Rom. Quand ils ont expulsé les Arabes je n'ai rien dit, je ne suis pas Arabe. Quand ils ont expulsé les Noirs je n'ai rien dit je ne suis pas Noir. Quand ils expulseront les pauvres, les handicapés, les homosexuels, je ne dirai rien car je ne suis ni pauvre, ni handicapé, ni homosexuel. Mais quand ce sera mon tour qui va protester ? (D'après Martin Niemöller ) Alors MM. les Préfets, secrétaires généraux et autres hauts fonctionnaires... Maurice Papon ou Jean Moulin ? L'heure du choix approche... Les Juifs ont pu juger Eichmann à Jérusalem. Où les Roms pourront-ils juger ceux qui auront organisé leur "voyage" ?

Et maintenant une page de publicité !

Je tombe sur le dernier numéro du mensuel Pharmaceutiques ... Vous connaissez pas ?... Non ?... C'est vrai que c'est pas pour vous, bande de boeufs... Pharmaceutiques c'est pour l'élite, celle qui pense, qui décide pour vous, vous sodomise profond...  Pas pour les gogos !... Ca non ! D'ailleurs c'est que sur abonnement Pharmaceutiques, et c'est pas donné, 150 euros les 10 numéros par an. Pour ça vous avez le papier glacé, l'impression d'être important et surtout des petites infos pas dégueus... Mais je vous entretiens je vous entretiens, et je vous ai pas encore causé de quoi ça cause Pharmaceutiques ! Pharmaceutiques c'est le magazine de l'industrie pharmaceutique, le news magazine des décideurs de big Pharma France,  "l'information de référence du secteur pharmaceutique", "santé, médicament et industrie". Voilà, c'est ça. Ah, je vous jure, ça a de l'intérêt ! ça vous apprend comment vous allez ê

Pélerinage

C’est con mais ça m’a pas passé… La célinite je veux dire… Je les lis dans l’ordre, un par un, tous, chronologique, depuis le début de l’année… le Voyage… non, ça le Voyage c’était déjà lu, relu. Mort à crédit aussi… mais maintenant c’est les autres, la suite, d’abord les Lettres dans la Pléiade, puis l’Eglise, pas terrible l’Eglise, brouillon du Voyage,  puis Guignol’s, Féérie, D’un château l’autre… Bientôt les derniers, Nord, Rigodon… Tous je vous dis !... pamphlets compris  Au Paraguay je les ai trouvés. Pas que le foot là-bas. Voyage au fond de la Célinie, au bout de la célinuit... Trop plein de nausée, dégoulinure, crachats… Jusqu’à quel point plonger, se laisser submerger par la dégoûtance, pour recueillir au fond quelques perles d’écriture ?... La balance bénéfice risque dit on en médecine, avantages inconvénients, plaisir répulsion… Je ne sais pas. Dans « Bagatelles » au début, des pages sublimes... d’une actualité…  rien n’a changé !... et puis le délire… le délire. Hélas,

Conflits d'intérêts : Halte aux vieux !

Dans le Monde d'aujourd'hui, sous le titre HALTE AU FEU ! Simone Veil et Michel Rocard, dont on ne présente plus la respectabilité, l'historicité, bla-bla-bla, nous servent une pathétique soupe consensuelle pour nous expliquer, à propos de l'affaire Bétancourt que tout ça c'est pas bien, qu'il faut respecter les personnes et patatipatata ! Halte aux vieux !!... Pour parler de ce qui me concerne et de ce que je connais, c'est à dire les conflits d'intérêts en santé, et leur gravité, qui se mesure, comme le rappelle le Formindep incessamment, en vies humaines,  je peux dire avec un certain niveau d'assurance, que le niveau de malhonnêteté, de conneries, d'ignorance, de mauvaise foi, qu'on entend de la part de ceux qui nous dirigent, sur cette question justifie largement qu'on ne mâche ni ses mots, ni sa colère. On a ici l'exacte caricature du niveau de la réflexion gouvernementale sur la question. Ne riez pas trop vite, car ce

La mission sur la médecine de proximité confiée à Elisabeth Hubert

Elisabeth Hubert n'a réellement exercé la médecine générale que 3 ou 4 années à peine, il y a maintenant près de 30 ans, ses études à peine terminées. Et encore. Installée en 1981, elle a été conseillère municipale de Nantes en 1983, députée en 1984, et dès le début apparatchik locale puis nationale du réactionnaire, corporatiste, inféodé à l'industrie, totalement médical donc, syndicat CSMF. Il faudra sans doute des recherches minutieuses à celui qui voudra retrouver des patients se souvenant avoir été soignés par le bon docteur Hubert. Elle ne connaît donc rien ou presque à la médecine générale, la vraie, sauf ce que son expérience dans les quartiers bourgeois lui aura appris et qu'elle a maintenant largement oublié sauf à n'en retenir que les habituels clichés : les pauvres abusent par exemple. Il faut les dresser. Pardon, les res-pon-sa-bi-li-ser. Cette courte expérience médicale ne lui aura donc servi que de marche-pied à une classique carrière politique de

Pharmachien de métier

Elle m'a envoyé ce message Caroline la pharmacienne d'hôpital. Elle avait lu Sirop d'Afssaps . Pharmacien désabusé, elle m'a dit.... Et un témoignage de plus que les soi ns ça part en capilotade en France, un ! Les meilleurs se trissent c'est bien connu... Bah !... Tant que le marché progresse lui... J.B. _____________ Le système, la gabegie, le manque de moyens, le manque d'implication, la réglementation qui nous submerge, les patients exigeants, pseudotélévisuellement informés, qui se croient plus à l'hôtel qu'à l'hosto. "Moi madame, je n'accepte pas ce générique, qui, c'est bien connu, est dangereux... - Oui monsieur, mais c'est aussi un générique que vous prenez chez votre pharmacien...et puis la pharmacie n'est pas extensible à l'infini, ni son budget, et si je commande juste pour vous, je l'aurai dans 3 jours et vous serez sorti ! Les chirurgiens surbookés... "Et pourquoi et pourquoi vous ne m'

Bon de transport

"Œuvre de l'esprit" De scrupuleux brimborions de morale dont au sujet desquels je travaille puissamment à m'extraire, m'ont fait hésiter, reculer à publier ce texte, craignant que des personnes de compréhension différentes et néanmoins internetisées (ce qui est loin d'être antinomique convenons en), d'ailleurs sous-citées dans le présent document et plus connues sous le vocable de cons, s'offusquent de la crudiviolence de certains propos. A leur intention et à celles de certains autres qui, à la lecture de ce texte, se découvriraient avec une stupeur néanmoins teintée de satisfaction (car il est toujours rassurant de se sentir de la meute) appartenir à cette vaste et très dominante population, tel l'univers toujours en expansion, celle des patentés abrutis, érodés du bulbe, fieffés imbéciles, anéantis neuronaux, bref ceux à l'entendement altéré, je tiens à préciser qu'il s'agit ici comme dans le reste de ce blo

Les VRAIS résultats du championnat !

Le rapport coût-efficacité (efficience) des clubs de foot. Aujourd'hui les poteaux on va sortir un peu de la médecine et tout ça. C'est pas que je m'intéresse vraiment au foot mais là aussi comme c'est le fric qui gouverne, je suis étonné que les résultats des clubs soient pas affichés en fonction de leur " efficience ", c'est à dire le rapport entre le coût et le résultat. En médecine on nous les gonfle particulièrement avec ça et ça fait que s'aggraver. Pourquoi ça serait pas pareil ailleurs ? Le sport, la politique, le cul, la guerre, ce qui est vraiment important dans la vie quoi. Il faut que Caca-Collé, Bolloré, LVMH, TF1, Halliburton, Total, Axa, Sanofi, Sarkozy, Toyota en aient pour leur thune, retour sur investissement, ROI. Y a pas que la sécu putain quoi. Pour le foot y a pas plus facile : il suffit de prendre le budget de chaque club et de le diviser par le nombre de buts qu'il a marqué durant le championnat. Et hop ! on sait c