samedi 29 mai 2010

Pharmachien de métier


Elle m'a envoyé ce message Caroline la pharmacienne d'hôpital. Elle avait lu Sirop d'Afssaps.
Pharmacien désabusé, elle m'a dit....
Et un témoignage de plus que les soins ça part en capilotade en France, un !
Les meilleurs se trissent c'est bien connu...
Bah !... Tant que le marché progresse lui... J.B.
_____________


Le système, la gabegie, le manque de moyens, le manque d'implication, la réglementation qui nous submerge, les patients exigeants, pseudotélévisuellement informés, qui se croient plus à l'hôtel qu'à l'hosto.
"Moi madame, je n'accepte pas ce générique, qui, c'est bien connu, est dangereux...
- Oui monsieur, mais c'est aussi un générique que vous prenez chez votre pharmacien...et puis la pharmacie n'est pas extensible à l'infini, ni son budget, et si je commande juste pour vous, je l'aurai dans 3 jours et vous serez sorti !

Les chirurgiens surbookés...
"Et pourquoi et pourquoi vous ne m'avez pas commandé mon matériel" dit chacun, ne prenant pas le temps de s'accorder avec son confrère...
- Ben parce que, la pharmacie n'est pas extensible à l'infini, ni son budget, les fournisseurs ne nous livrent pas un article de chaque sorte, non, on n'est pas au marché du coin, on a fait des essais ensemble, vous étiez d'accord...

Les soignants excédés...
"Elle nous fait ch...la pharmacienne, toujours à contrôler ce qu'elle nous donne.
- Excusez moi, vous avez une prescription de Lévothyrox pour monsieur Duchmol qui est hyperthyroidien... Vous pouvez voir avec son médecin ? Et puis madame Gamberge, c'est normal que vous lui donniez Innohep et Lovenox en même temps ???
- On n'a pas le temps, le médecin est injoignable, si il a prescrit c'est que c'est comme ça...
- Bon, ben excusez moi de vous avoir dérangé pour presque rien...

Et elle s'en va bouder dans son coin la pharmacienne, parce qu'elle en a marre de revenir un samedi matin, pour sa pomme, parce que l'infirmière qui a rangé la commande le vendredi et qu'avait autre chose à faire sans doute, a mis la sandostatine au dessus de l'armoire à pharmacie, en plein soleil, elle savait pas que ça allait au frigo, ou qu'on avait oublié de commander le Duphalac de monsieur Trouduc, et que c'est trop dur d'aller voir dans l'armoire à pharmacie du service à coté...

Elle en a marre de se faire crier de dessus ( DE dessus !
parce que nous les pharmaciens de cliniques ou d'hôpitaux, nous sommes souvent relégués dans les sous sols, entre la morgue et les cuisines) parce les transporteurs ne livrent pas au bon endroit ou les fournisseurs sont en rupture, que le Dr Tartenpion a choisi un appareil d'une certaine marque et qu'on ne peut pas remplacer les consommables par une autre marque. Et voila notre volcan islandais qui refait des siennes, pas de livraison...pas d'intervention...

Chacun est à bout de souffle et essaie tant bien que mal de s'acquitter de ses tâches , primum non nocere .. prend là tout son sens !

Et ben moi... je me casse, je remballe... Je suis usée, je vais aller faire du conseil tiens!

Signé : Caroline employée rebelle et démissionnaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire