Accéder au contenu principal

On n'arrête plus le progrès

Publicité lue dans le numéro de juillet 2008 de “Fécondité Magazine”, le magazine du Droit à l'enfant :

Votre droit imprescriptible à l'enfant est bafoué par une Nature inhumaine et sans âme. La stérilité menace votre équilibre et celui de votre couple. La vision de poussettes pleines des enfants des autres vous fait hurler de douleur et l'arrogant bonheur de leurs géniteurs vous agresse. Après avoir mené à bien une carrière dans la com qui vous a épanoui, impossible de continuer à vous réaliser dans l'enfant que vous aviez pourtant programmé. Qui va hériter de tout ce que vous avez à transmettre d'amour, de tendresse, de patrimoine ?

Il faut réagir.

Oui, mais le marché de l'adoption est en panne. Le Français pur DDASS est hors de prix et les délais sont inadmissibles. Le Roumain est rationné. Le rapport qualité-prix du Guatémaltèque baisse. Les derniers arrivages de Malgaches ou de Vietnamiens sont décevants, depuis que Johnny, Laetitia, Brad et Angelina assèchent le marché.
Quant à la PMA : trop lente, trop incertaine
, trop chiante. Dépassée quoi.

L'Etat, la Société, le monde, l'univers entier ! nient votre souffrance.

Alors n'hésitez plus ! Matrix Rental est fait pour vous.


Pour moins de 30000 euros, louez un utérus de femme blanche, propre, garanti fécond par le Dr R., gynécologue secteur 2. Etat neuf. Spécialement adapté pour bobo mondain lofteur et tolérant, mixeur social, bénéficiaire du bouclier fiscal et/ou de l'ISF (sur justificatif).


Pour tout renseignement et obtenir le catalogue gratuit avec photos de nos porteuses, appelez Matrix Rental au 08 25 12 34 56 (1,35 euro la mn). Discrétion assurée.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

CORONAVIRUS : LE DECRET QUI N'AURA PAS LIEU... MAIS QUI AURAIT TOUT CHANGÉ ?

Cet article ne sera sans doute presque pas lu. Il a surtout pour objectif de prendre date. Je prends le risque d'avoir tout faux. Ou tout bon. UN PROJET DE DECRET QUI N’AURA JAMAIS LIEU Décret du 20 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 Mise à disposition urgente d’hydrochloroquine et d’azithromycine pour soigner les personnes malades du coronavirus. Réquisition des chaînes de fabrication des firmes concernées. Autorisation immédiate de prescription et dispensation gratuite. Considérant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré, le 30 janvier 2020, que l'émergence d'un nouveau coronavirus (covid-19) constitue une urgence de santé publique de portée internationale ; Considérant le caractère pathogène et contagieux du virus covid-19; Considérant que de plus en plus de données scientifiques dans le monde sont concordantes concernant

APHORISMES COVIDIENS

5 avril 1 "Les périodes de péril mettent les âmes à nu" (email d'Irène Frachon reçu le 13 mars 2020, alors que nous échangions sur l'arrivée de l'épidémie) 2 Quand on voit  le nombre de médecins qui révèlent sur les réseaux sociaux des compétences exceptionnelles pour analyser avec précision l'information scientifique, y compris pour des études pour lesquelles une seule lecture suffit à se rendre compte de la faiblesse, on ose espérer que, forts de cette expertise, ils n'ont jamais prescrit ou conseillé (liste non exhaustive) : - de mammographie pour le dépistage du cancer du sein, - de PSA pour le dépistage du cancer de la prostate, - de médicaments antialzheimers, - de vaccin antigrippal pour réduire la mortalité chez les vieux, - de statines en prévention primaire, - de glitazones et apparentés pour le diabète, - la plupart des antidépresseurs IRS, qui n'ont pas démontré d'efficacité supérieure au placebo, - plus de deux neuro

Aphorismes covidiens (2)

13 avril 25 On doit garder en mémoire que l'ensemble des administrations et bureaucraties sanitaires actuelles (ARH en 1996, puis ARS en 2010, direction hospitalière depuis 2005, sécurité sociale façon AXA de van Roekeghem, etc.) n'ont été mises en place, avec les directions appropriées, que pour instaurer et organiser une gestion néolibérale du système de santé : productivité, rationnement, ouverture au privé, "responsabilisation", culpabilisation et contrôle des usagers et des soignants, etc. Attendre de ces structures, simples effectrices des consignes ultralibérales de l'oligarchie, une action efficace et dans l'intérêt général pour la gestion d'une telle pandémie relève de la pure naïveté, pour rester dans l'euphémisme. David Graeber, encore lui, le rappelle et le démontre dans "Bureaucratie" . La bureaucratie soviétique n'était qu'un amusement à coté de la néolibérale. 26 Partout où les pires drames auront pu être év