vendredi 17 octobre 2008

Cauchemar


Je découvre à la lecture du Monde d'aujourd'hui, le blog de cet avocat, Maitre Eolas de son pseudo, qui allie la rigueur des faits à l'impertinence du verbe. Je lis alors son post sur cet urgentiste mis récemment en examen dans la Drôme pour avoir été suspecté de pratiquer des gestes "bizarres" sur une patiente décédée.

Ce qui retient mon attention, c'est ce qu'écrit cet avocat sur la législation qui autorise les médecins à opérer, ouvrir, amputer, etc., bref, porter la main sur les gens pour les soigner.

En fait rien ou presque. Juste une dérogation à la loi appelée "état de nécessité", qui autorise à porter atteinte à l'intégrité des personnes, uniquement si c'est pour prévenir un plus grand mal.

Sinon c'est un crime.

Par la perversion mentale qui me caractérise, aggravée sans doute par un produit fumigène et néanmoins relaxant, je vis alors apparaître à mon esprit les conséquences des recommandations de l'AFU pour le dépistage du cancer de la prostate.

Et je vis alors surgir de mon imagination en délire des cortèges d'urologues, vêtus de leurs pyjamas de blocs opératoires, enchaînés, déversés des paniers à salade, sous les jets d'urines et les huées de leurs patients incontinents, dans les prétoires des cours d'assises, jugés pour violences volontaires avec armes.

Et avec eux, tous ceux qui prescrivent pour rien des traitements pas plus efficaces mais plus dangereux que les médicaments de référence, les prescripteurs de coxibs, de glitazones, d'hormones au long cours pour la ménopause, de statines chez la femme âgée, de sartans, de clopidrogel, de disphosphonates et de dextropropxyphène, d'IRS et de neuroleptiques atypiques, ...

NON ! pitié, arrêtez, c'est trop horrible. C'est tout ce que je prescris. C'est un cauchemar !

Saint Hippocrate, Saint Leem, Sainte Sécu, Sainte Emma Céhaissèfe et tous les bons saints dicats venez à mon aide, et avec eux Saint Maclou, Saint Yorre et Saint Moret et tous les bienveillants saints patrons du commerce.

Sainte Roselyne, faites que les patients ne sachent jamais. Faites qu'ils ne se rendent jamais compte. Brûlons le Formindep, Atoute.org, la DDI et tous leurs suppôts.

Il faut que je me réveille !

Dring ! Dring ! Dring !...

Allo, oui.. (ton mielleux, mais néanmoins empâté), Docteur Dorzon à l'appareil.
C'est pour quoi ?... Un rendez-vous ?...
Oui, bien sûr. C'est 69 euros 90. Au delà, il faut un devis...
Oui, en espèces bien sûr !
Si je prends la CMU ? Et puis quoi encore !? Y a pas marqué Bezolles !

Putain de journée.

.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire