vendredi 12 décembre 2008

Souvenirs, souvenirs...


© Roger-Viollet

En février 1935, les étudiants en médecine français font grève contre l'"invasion métèque" dans les facultés de médecine, soutenus par leurs professeurs et "maîtres", le syndicat médical de l'époque, les journaux médicaux, etc. Bref, la quasi totalité de la profession.

Pour en savoir plus :
Le Monde des médecins au XXème siècle
par Bénédicte Vergez-Chaignon
Editions Complexe, 1996
ISBN 2870276427, 9782870276426
312 pages
Lire en particulier à partir de la page 62 :
Femmes , étrangers et juifs : les indésirables de l'entre-deux-guerres.




2 commentaires:

  1. merci de rafraichir les mémoires. certaines choses ont changées, d' autres se font de maniere plus vicieuses...parole d' une femme noire étrangèrev et musulmane( et un peu pléthorique pour ne rien gacher lol) m' enfin on a dit YES WE CAN non?

    RépondreSupprimer
  2. Les femmes qui concurrencent les hommes dans des métiers que les hommes ne veulent pas partager avec elles,c'est un comble n'est ce pas? alors qu'elles sont tout juste bonnes à faire les bonnes, et encore plus en temps de guerre? Il serait temps de les réhabiliter à leur juste valeur. Pour ce qui est des étrangers qui viennent manger le pain des Français comme dirait Fernant Raynaud et leur prendre des boulots que personne ne veut faire, considérés comme dégradants, ou des boulots plus valorisants où il y a pénurie actuellement(ex. médecins, votre post du 24/11/08), n'y aurait-il pas à nouveau une montée d'intolérance qui rappelle un passé proche? La leçon ne semble pas avoir été retenue, c'est grave.

    RépondreSupprimer